Centrafrique : Pour renforcer les investissements, la Banque mondiale veut apporter une aide de 355 millions $

Centrafrique : Pour renforcer les investissements, la Banque mondiale veut apporter une aide de 355 millions $

Bonne bouffée d’oxygène. La Banque mondiale prévoit le lancement d’un nouveau cadre de partenariat 2021-2025 avec la Centrafrique pour renforcer les investissements dans le pays. Il sera assorti d’une aide de 355 millions $, à condition « que le pays poursuive son action sur la voie de la stabilisation et de la paix ».
La République centrafricaine bénéficiera d’un nouveau cadre de coopération avec la Banque mondiale au cours des cinq prochaines années. L’institution de Bretton Woods a annoncé l’information, dans un communiqué, 1er septembre 2020. Le nouveau cadre de coopération vise à renforcer les investissements dans le capital humain, la connectivité, la gestion économique et la gouvernance. Il servira également à consolider la stabilisation, l’inclusion et la résilience, tout en permettant à l’Etat d’asseoir sa légitimité contestée par la présence de nombreux groupes armés sur le territoire et de stimuler la croissance. Pour financer ces investissements, la Banque mondiale se dit prête à décaisser 355 millions $ d’aide pour les trois prochaines années, à condition que « le pays poursuive son action sur la voie de la stabilisation et de la paix ».

Alors que le pays se prépare à l’importante élection présidentielle de décembre 2020, les besoins en investissement ne cessent de croître en matière d’infrastructures, mais également en matière de capital humain. On estime que 140 000 Centrafricains supplémentaires pourraient basculer dans l’extrême pauvreté.

One thought on “Centrafrique : Pour renforcer les investissements, la Banque mondiale veut apporter une aide de 355 millions $

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *