Les villes sud-africaines vont passer à l’énergie solaire à la fin du monopole de l’électricité

Les villes sud-africaines vont passer à l’énergie solaire à la fin du monopole de l’électricité

Par Gemma Gatticchi et Monique Vanek

Les plus grandes villes d’Afrique du Sud se préparent à s’approvisionner en électricité après que le ministère de l’Énergie a approuvé ce mois-ci, les autorisant à se sevrer du service public qui a soumis les villes à des pannes au cours des 13 dernières années.

Johannesburg et Cape Town, qui ont une population combinée d’environ 10 millions de personnes, prévoient de se diversifier pour passer de l’électricité produite principalement à partir du charbon par Eskom Holdings SOC Ltd. à des sources plus durables telles que l’énergie solaire et l’énergie produite à partir de gaz de décharge.

«La ville envisage 300 mégawatts d’énergie renouvelable», a déclaré Kadri Nassiep, directeur exécutif du Cap pour l’énergie et le changement climatique, par courrier électronique. «Si toute la clarté est obtenue et si les plans vont de l’avant, nous pourrions commencer à voir une plus grande diversification de nos ressources énergétiques en tant que ville dans environ trois à cinq ans.», a-t-il dit.

Outre l’amélioration de la sécurité d’approvisionnement, cette décision permettra aux villes de renforcer leur lutte contre le changement climatique en utilisant une énergie qui n’entraîne pas d’émission de gaz à effet de serre. Pourtant, cela réduira les revenus d’Eskom, qui a du mal à rembourser une dette de 30 milliards de dollars.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *