Les transferts d’argent des migrants vers les pays à revenu faible vont chuter en 2020 et 2021

Les transferts d’argent des migrants vers les pays à revenu faible vont chuter en 2020 et 2021


Les envois de fonds des migrants devraient chuter de 14% en 2021

Selon les dernières estimations de la note d’information de la Banque mondiale sur les migrations et le développement, les transferts d’argent vers les pays à revenu faible et intermédiaire devraient se replier à 508 milliards de dollars en 2020, en recul de 7 %, avant de connaître un nouvel effondrement en 2021, à 470 milliards de dollars (- 7,5 %).

L’atonie de la croissance économique, l’insuffisance des niveaux d’emploi dans les pays d’accueil des migrants, la faiblesse des cours du pétrole et la dépréciation des monnaies des pays d’origine des transferts d’argent par rapport au dollar expliquent en grande partie ce déclin.

La Banque précise qu’alors que la pandémie du Covid-19 et la crise économique continuent de s’étendre, les envois de fonds des travailleurs migrants vers leurs pays d’origine devraient reculer de 14 % d’ici 2021 par rapport aux niveaux d’avant la pandémie en 2019,

Selon la base de données de la Banque mondiale sur le coût des envois de fonds (Remittance Prices Worldwide), le coût moyen d’un transfert de 200 dollars à l’échelle mondiale s’établit à 6,8 % au troisième trimestre 2020, soit à peu près au niveau du premier trimestre 2019 mais plus du double de l’objectif de 3 % à l’horizon 2030 fixé par les Objectifs de développement durable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *