La Somalie fait face à un virage violent avec des factions dans les rangs de la sécurité

La Somalie fait face à un virage violent avec des factions dans les rangs de la sécurité

Par Mohamed Sheikh Nor et Mohammed Omar Ahmed

La crise politique en Somalie est à l’origine de failles au sein de ses rangs de sécurité qui pourraient faire le jeu des militants liés à Al-Qaïda cherchant à déstabiliser davantage la nation.

Dans le dernier signe d’un schisme grandissant, certains soldats ont abandonné dimanche leurs postes dans la région de Middle Shabelle et se sont rendus dans la capitale, Mogadiscio, où ils se sont affrontés avec des troupes fidèles au président Mohamed Abdullahi, également connu sous le nom de Farmajo. Les violences sont survenues quelques instants après que deux anciens présidents devenus dirigeants de l’opposition, Hassan Sheikh Mohamoud et Sharif Sheikh Ahmed, ont affirmé que l’armée nationale avait fait une descente chez eux à Mogadiscio.

La tension monte dans ce pays de la Corne de l’Afrique depuis que Farmajo a signé au début du mois une loi qui prolonge son mandat et celui des législateurs sans élection – de deux ans. Le jour où les législateurs ont voté pour la prolongation, un commandant de police a été limogé après avoir tenté d’empêcher la session parlementaire controversée de se produire.

Les routes principales ont été fermées et les transports publics limités après des heures de coups de feu à Mogadiscio dimanche soir, a déclaré le policier Yusuf Aden par téléphone.

La crise politique actuelle a commencé après que la nation n’a pas réussi à tenir un vote prévu en février, en partie à cause de désaccords entre les gouvernements fédéral et régional sur le processus électoral. Les États-Unis et l’UE ont averti que la prorogation du mandat risquait d’annuler les progrès réalisés pour ramener la Somalie à la normale et envisagent d’imposer des sanctions et de prendre d’autres mesures contre la Somalie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *